mardi 8 juin 2010

Exposition autour d'un bateau-feu du 15 Juin au 17 septembre 2010

Bernard Lagny est photographe et éditeur. Il expose actuellement à la médiathèque deux séries de photographies sur l'extérieur (Le rouge) et l'intérieur (Le noir) du bateau-feu de Douarnenez baptisé Le Scarweather.

Un bateau-feu ou bateau-phare n'est pas un navire comme les autres. Dépourvu de moteur, installé à proximité de hauts-fonds, il signalait le danger là où aucune construction humaine n'était possible. Aujourd'hui, seuls cinq bateaux-feux sont encore visibles en France.

Cette exposition est le point de départ d'une bien plus vaste exposition qui verra le jour à Quimperlé en 2011.
En effet, Bernard Lagny est à l'initiative d'un projet original. Il a sollicité quarante artistes, écrivains et plasticiens qui dans le sillage de Jean-Pierre Abraham et le peintre François Dilasser réaliseront une œuvre individuelle sur le thème du bateau-feu.
Cette exposition collective itinérante sera accompagnée d'un livre. Après Quimperlé en janvier 2011 l'exposition sillonnera la Bretagne de Brest à Vannes en passant par Lorient et Lesneven.

Entrée libre aux jours et heures d'ouverture de la médiathèque.


L'aventure de Bernard Lagny avec Scarweather a commencé avec une série de photographies du bateau au moment de la reprise de ses peintures extérieures. Ces photographies donnèrent lieu à un livre d'artiste "Bateau-feu : le rouge" dans la collection "carré de curiosités".
Quelques temps plus tard, Bernard Lagny avec l'autorisation du conservateur du port musée passa une nuit à bord du Scarweather sur lequel vécu Jean-Pierre Abraham. Ces vues intérieures firent l'objet d'une deuxième publication "Bateau-feu : le noir" toujours dans la collection "carré de curiosités".
A l'occasion de l'exposition présenté à Quimperlé en 2010. Les photographies des deux ouvrages sont désormais regroupés dans l'ouvrage "Le rouge et le noir" publié par Bernard Lagny.


Cliquez sur l'image pour découvrir et commander les livres de Bernard Lagny.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire