mardi 2 septembre 2014

Antiquités du Finistère par M. le Chevalier de Fréminville 1835

Après la mort tragique de son unique amour, Le chevalier de Fréminville (1787-1848) fit scandale en prenant l'habitude de s'habiller en femme et en publiant sous le pseudonyme de  « Caroline de L. » un essai sur l'influence du costume féminin.
Mais ce capitaine des frégates du roi, mena également une brillante carrière d'officier de marine et d'antiquaire (archéologue). Il fonda ainsi les études archéologiques en Basse-Bretagne avec notamment cette publication des Antiquités du Finistère, en deux volumes publiés à Brest en 1832 et 1835.
La médiathèque vient d'acquérir un exemplaire de second volume qui appartenait à l'abbé Auffret, curé-doyen de Douarnenez. Dans ce volume Fréminville évoque l'histoire et le patrimoine de Quimperlé et des communes voisines.

"En suivant la grande route de Lorient, j'arrivai à Kimperlé, jolie petite ville située dans une position charmante, au confluent des rivières d'Ellé et d'Isole..."

Consultez Antiquités du Finistère par M. le chevalier de Fréminville PAT I81(dispo?)

Visualisez l'avant-propos et les pages qui concernent Quimperlé (p.165et ss)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire