mardi 12 août 2014

La nostalgie des rosiers sauvages de Tahar Bekri et Annick Le Thoër ♥♥♥

couverture édition courante
Acrylique d'Annick Le Thoër
C'est au Pouldu (commune de Clohars-Carnoët près de Quimperlé) que le poète franco tunisien Tahar Bekri a écrit durant l'été 2013 le texte de La nostalgie des rosiers sauvages, son dernier recueil publié aux éditions Al Manar.

De la contemplation de la nature, de la faune et de la flore sauvage et colorée renaissent des souvenirs et une douce nostalgie qui vagabondent du Pouldu de Gauguin pour gagner le Pacifique, la Méditerranée ou la Baltique sur la tombe du poète danois Holger Drachmann.

"Comme retenir la jeunesse
Des tilleuls odorants
Quand les grilles ferment plus tôt" 

Le texte de Tahar Bekri occupe la page de gauche à laquelle répond sur la page opposée une acrylique de sa compagne Annick Le Thoër, artiste peintre, originaire de Doëlan et diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Ses acryliques, à l'échelle du livre, se présentent  comme une suite de collages de carrés et rectangles colorés marqués d'empreintes effacées ou estompées. Ces œuvres rythmées et sensibles font écho au texte et peuvent être vues comme une écriture patiente d'un passé morcelé que l'artiste tente de recomposer et ordonner.

Empruntez  la nostalgie des rosiers sauvages 841 BAR

La médiathèque a acquis pour son fonds patrimonial un exemplaire numéroté de l'ouvrage qu'accompagne une œuvre originale d'Annick Le Thoër (A consulter sur place). 

Acrylique d'Annick Le Thoër - Détail de l’œuvre originale


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire